Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amoureux des mots, sensible, parfois introverti, souvent dans les nuages, extravagant, imaginatif, à fleur de peau, passionné. Quelques mots qui vous définissent ?

Vous avez ce besoin d’extérioriser, de poser sur le papier des émotions, de vous confier, de plonger dans un autre univers et de vous retrouver dans une bulle avec vous-même… Des envies qui vous interpellent ?
Si vous avez répondu oui plusieurs fois, votre attirance pour l’écriture est bien présente. Le plus dur est de faire le premier pas…
Oser se lancer dans l’écriture c’est accepter d’emprunter un chemin seul, du moins au début. C’est sauter dans un monde parallèle, mettre vos tripes sur le bureau et fera voyager votre esprit si loin qu’il vous sera parfois difficile de revenir dans la réalité. 
Pour marcher le long de ce sentier magnifique, il y a quelques conseils que je souhaite partager avec vous.

Être égoïste
Si vous écrivez, faites le pour vous et vous seul. Pas pour être lu, encore moins pour être vendu. Il faut que l’histoire dont vous accouchée provienne d’un seul objectif : celui de le faire pour vous. 
Cette passion est solitaire. Elle isole. Et ce sont ces moments qui sont essentiels pour parvenir à se dévoiler, à faire ressortir l’intrigue, à donner vie à vos personnages. 
Vous êtes le guide, votre histoire doit être menée par votre seule conscience. Et ne faites pas le cas des avis extérieurs. Vous tenez la barre. 

Lâcher prise
Ecrivez sans retenue, sans barrière. Allez à contre-courant, à l’envers de ce que vous feriez dans la vraie vie. Surprenez-vous.
C’est en acceptant de laisser vos émotions vous engloutir que vous parviendrez à extérioriser. 
Ne vous fixez pas de règles, écrivez à l’instinct. 
Avoir quelque chose à dire.
Ecrire tout le monde peut le faire. Une liste de course, une carte d’anniversaire, une lettre de vacances, un texto amoureux. Mais pour écrire des milliers de mots, il faut avoir des choses à dire, des instants à partager, une morale à apporter, un but d’évasion. 
N’écrivez pas pour écrire, mais pour dire !

Trouvez sa propre méthode
Untel fait des fiches de personnages. Untel écrit la fin avant le début. Ne vous basez pas sur les méthodes des autres. Vous pouvez prendre des conseils mais ne pas faire du mimétisme. 
Faites à votre façon. Au feeling. 

Kiffez vos moments d’écriture
Cela ne doit pas devenir une contrainte « j’ai tant de mots à écrire ce soir », «  il faut que je termine mon chapitre à tout prix ». Ce n’est pas une course de rapidité mais une ballade sur la durée. Profitez du paysage !
Ne passez pas à côté de passages par envie d’avancer. Prenez votre temps, savourez vos doigts qui parcourent le clavier, votre regard qui se perd bien au-delà de l’écran pour visualiser des scènes. 
Ces instants vous marqueront à jamais…
Ecoutez de la musique, allumez des bougies, plongez-vous dans le noir ou mêlez-vous à la foule. 

Et puis un jour… Osez vous lancer !

Ludivine Delaune
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :