Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à tous,

Je lisais dernièrement un article sur la problématique de l'auteur. Comprenons-nous : à l'heure actuelle, un écrivain reçoit d'une grande maison d'édition un à-valoir de 1500 euros en moyenne, 6 à 8 % de droits d'auteur pour son livre, une durée de contrat indécente pendant laquelle il ne peut reprendre les droits cédés, ... 

Dans une maison d'édition plus modeste, point d'à-valoir, mais des droits d'auteur plus généreux (entre 10% et 12%), moins de distribution mais une durée de contrat moins longue, peu de correction...

Le parent pauvre de la culture (premier secteur d'activité économique en france )est le seul dont on tolère l'amateurisme (comprenez que l'auteur ne gagne pas sa vie de ce travail) pour l'instruction de nos enfants (qui passe justement par le Livre) selon Bernard Lahire dans son essai La condition littéraire ( Ed Là découverte. 2006)

En outre, la chose n'est pas récente, l'écrivain n'est pas artiste ( ni intermittent), pas plus que salarié lambda. Dans une société où le plus grand rêve est celui de devenir écrivain (là aussi le débat entre talent et apprentissage fait rage) n'est-ce pas tentant de renoncer à faire vivre la chaîne du livre en s'autoproclamant indépendant ?

Tag(s) : #Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :